Abonnement à notre Newsletter

Paul Ferrini: L’amour est sans conditions


Lorsque vous mettez des conditions à l’amour, vous faites l’expérience des conditions, pas de l’amour.



Cliquez ici pour commander ce livre
Ce qui englobe tout, accepte tout, aime tout, ne peut se restreindre à la forme. L’amour ne choisit pas l’être aimé ni le moment où il s’exprime. L’amour s’étend à tous, à tout moment. L’amour est sans conditions, à savoir "sans forme".

Faut-il comprendre qu’on ne peut pas connaître l’amour dans ce monde? Bien sûr que non! Cependant votre expérience de l’amour sera restreinte proportionnellement à votre besoin de l’interpréter ou de le contrôler. L’interprétation met des conditions à ce qui doit être sans conditions. Lorsque vous mettez des conditions à l’amour, vous faites l’expérience des conditions, pas de l’amour. Vous rencontrez la forme, non le contenu.

Si vous voulez comprendre quoi que ce soit à ce monde, vous devez apprendre à regarder au-delà de la forme et vous tourner vers l’intention créatrice qui la sous-tend. Lorsque les intentions changent, la forme qui les porte change également.

Toutes les situations de votre vie vous offrent l’occasion d’avoir une plus grande expérience de l’intimité et de la liberté. En aimant un plus grand nombre  de personnes d’une façon plus profonde, vous vous attachez moins à chacune d’elles individuellement. Vous commencez à vous aligner à l’énergie de l’Amour Divin qui va au-delà du corps et dépasse assurément toute forme.

A chaque instant vous êtes mis au défi d’utiliser la forme précise mise à votre disposition. Pour ce faire, vous devez faire preuve de flexibilité et de réceptivité, tout en restant malgré tout aligné sur votre intention. Si vous entrez dans l’intimité sans tenter de la définir ou de la contrôler, vous ne serez pas limité par la forme ni obsédé par elle. Vous serez libre de créer spontanément.

Paul Ferrini
Source: L'Évangile selon Jésus - Un nouveau testament pour notre époque/L’amour sans conditions page 25)


Cliquez ici pour télécharger un extrait de 90 pages de ce livre
Cliquez ici si vous désirez recevoir d'autres textes de Paul Ferrini

Vous avez aimé cet article, cliquez sur "J'aime" ci-dessous