Recherche

Vivre en s'amusant




Calendrier Maya
S’amuser ne signifie pas vivre une vie Rock & Roll, ni à la façon Peace and Love des années 60 ou en se divertissant sans cesse. La vraie signification du terme Amusement signifie plutôt porter un regard amusé sur  tout ce qui remplit notre vie quotidienne – sur les petites choses qui font partie de notre quotidien et que nous prenons généralement trop au sérieux, mais aussi sur celles que nous sommes trop préoccupés pour remarquer ainsi que sur les choses qui ont généralement suffisamment d’impact sur nous pour nous faire réagir sans réfléchir et dont nous augmentons l’intensité à force d’y penser. S’amuser est tout un art et n’a rien à voir avec le fait de céder à toutes nos envies quelles qu’en soient les conséquences. Pour arriver réellement à vivre en s’amusant, il faut plutôt avoir suffisamment de maîtrise sur ses émotions pour ne pas réagir à ce qui nous affecte positivement ou négativement et ne pas nous laisser affecter par nos émotions jusqu’à ce que celles-ci aient une force qui nous maîtrise. Cette art ne s’acquiert pas en se donnant une image négative de soi lorsque l’on réagit par la pensée ou par des actes de façon non conforme avec nos idéaux de bonheur, de paix et d’harmonie. Il s’acquiert plutôt par le fait de porter un regard détaché sur les actions et réactions, par le fait de voir les choses sans les prendre au sérieux, en d’autres mots: par le fait de voir tout ce qui nous arrive avec humour, en ne prenant rien trop à coeur.

Les Anciens parlaient d’équilibrer les "humeurs" des fluides corporels car ceux-ci avaient selon eux un impact sur la santé humaine et sur les émotions. Ils ne réalisaient pas la vérité aux sens littéral de ce qu’ils disaient car ils s’efforçaient de guérir les personnes en souffrance en pratiquant la médecine de leur temps. L’équilibre des humeurs passe concrètement par la distanciation par rapport à ce qui nous affecte en réagissant avec humour. La prochaine fois qu’un agent de police vous arrêtera pour excès de vitesse, faites-lui un beau sourire et dites-lui: Merci beaucoup ! Vous êtes très gentil!", et ce moment sera mémorable pour vous et lui et deviendra une occasion de sourire à chaque fois que vous y penserez.

Notre instinct de préservation, notre égo, nos peurs et nos préjudices nous maîtrisent tant que nous n’arrivons pas à nous distancier suffisamment pour ne plus prendre au sérieux tout ce qui nous arrive et tout ce que nous percevons. Lorsque nous arrivons à réagir avec humour, nous avons une expérience mystique car notre conscience s’altère et ce qui divise devient à cet instant indivisible. En réagissant de façon opposée à ce qui est attendu d’une situation difficile, nous pratiquons ainsi le mysticisme; nous nous imprégnons des mystères de l’existence et sommes au cœur de la non-dualité. Dans cet instant, nous devenons éclairés, car touchés par la lumière et cette lumière a le pouvoir de transformer nos expériences et les êtres qui nous entourent. C’est le regard qui voit le Tout en faisant l’expérience du Nirvana car nous sommes emplis de bonheur dans un moment qui aurait autrement été perçu comme étant sombre si nous n’avions pas été touchés par la grâce du sourire. Et comme ce regard éclairé fait que nous ne réagissons pas, nous nous libérons à chaque fois du cycle du Karma. C’est en réagissant avec humour que nous démontrons par nos actions que l’impossible devient possible.

Notre grand philosophe et humaniste Socrate voyait chaque situation avec humour, comme lorsqu’il disait : «Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux; et si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l’homme". Ce type d’humour, qui se traduit par "wit" en anglais, signifie un esprit vif ou une présence d’esprit, ce que l’on pourrait qualifier de conscience. On y parvient lorsque l’on arrive à voir avec détachement, sans y attacher une importance telle que ce que l’on perçoit devient une émotion dont la force nous fait plier comme un vent indomptable qui pourrait nous déraciner. Lorsque l’on est détaché, nous percevons les émotions de l’autre avec intensité car nous n’avons pas d’émotion nous-mêmes; l’émotion de l’autre n’est alors pas équilibrée par une émotion opposée et semble être disproportionnée car, comme elle ne nous affecte pas, elle n’a pas lieu d’être. Nous avons alors une perspective différente qui nous fait réagir de façon surprenante et nous pouvons voir en pleine conscience. La fleur de lotus est le symbole de la conscience qui grandit à l’intérieur de nous, car elle signifie être détaché des émotions qui sont comparées à des eaux troubles afin de s’élever pour s’épanouir comme une fleur de la fréquence du cœur.  

Lorsque nous sommes détachés, nous ne souffrons plus et nous sommes alors libres comme une chenille qui se voit pousser des ailes. Et plus nous apprenons à voir les choses de façon détachée, avec humour, plus nous nous sentons libres de tout ce qui affecte la vie humaine et cette liberté intérieure mène à une liberté extérieure. Car le détachement nous permet de vivre de façon décalée, de sorte que nous pouvons voir les choses de façon nuancée, ce qui produit l’incongruité qui permet de s’en amuser. Lorsque nous parvenons à accumuler des occasions de sourire, nous obtenons un état durable que nous appelons le bonheur. A chaque sourire, la tension diminue et les sources de friction disparaissent pour faire place à une vibration plus élevée menant aux tonalités de l’harmonie.

Vivre en s'amusant
Le sourire intérieur nous illumine et notre humanité arrive à atteindre le divin et le beau, de sorte que notre monde intérieur a le potentiel de "tirer de l’arbre vert un feu",  comme le fut décrit par le philosophe Abd El-Kader à propos de la perfection du divin qui a le potentiel de faire surgir des choses leurs contraires comme Il les dissimule dans leurs semblables.

Valérie Charoux
Source: www.valeriecharoux.unblog.fr

Cliquez ici si vous désirez recevoir d'autres textes de Valérie Charoux
Vous avez aimé ce texte, cliquez sur "J'aime" ci-dessous